Allez dire… (1re partie)

Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée: c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit.”
Marc 16 : 7
 L’atmosphère de la pièce où s’étaient réunis les disciples, découragés et effrayés était tendue. Imaginez. Vous avez tout abandonné pour suivre le nouveau leader religieux prometteur.
Au début, ce n’était pas si mal: grâce aux miracles accomplis une grande foule vous suivait. Mais, maintenant vous n’avez plus rien. Le leader a subi la peine de mort réservée aux pires marginaux, votre propre vie est en danger. Recommencer? Bien sûr! mais quoi? Votre réputation est en lambeaux. Vous n’avez pas d’argent. Sera-ce possible? Le découragement menace donc d’engloutir ce groupe d’hommes rassemblés pour prendre le souper.
Et brusquement tout change. Cléopas vient avec une nouvelle inattendue. En effet, il raconte que lui et son ami viennent de rencontrer Jésus, le leader crucifié, qui lui a expliqué en détails tous les événements des derniers jours. Les femmes, elles aussi, avaient un message à transmettre. En effet, Jésus  leur a dit : “Allez dire à mes disciples…”
“Allez dire”, allez annoncer.
Très simple comme commandement, mais rempli de sens.
Il me semble que dans cette triste situation, Dieu suit encore le même modèle de comportement que par le passé: une explication claire des événements à ses amis, ceux qui veulent l’entendre.
Pensez aux prophètes et patriarches: Il avait toujours une explication, des directives à leur donner.
Dieu ne demeure pas dans le silence.  Rien ne lui est caché et il peut tout expliquer:
Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret  à ses serviteurs les prophètes.” Amos 3 : 7
Cependant, souvent, nous pensons qu’Il ne nous entend pas, qu’Il ne nous écoute pas. Je me demande dans ce cas s’il ne faut pas chercher à comprendre son silence au coeur même de la relation que nous entretenons avec lui.
Si nous ne l’entendons pas, il faudrait peut-être baisser le volume des autres voix dans notre quotidien pour pouvoir l’écouter lui, le Dieu créateur.
À suivre…
JE PARTAGE